Lino de Covid

Covid ? Un sale petit virus devenu maître du monde et de nos vies. Aujourd’hui, c’est la séparation, le paroxysme de la solitude comme dans La Peste de Camus, oeuvre magistrale revue il y a dix jours sur la scène du Théâtre Jean Vilar à Louvain-La-Neuve. Faute d’être médecin ou infirmière, j’aimerais être Tarou, au coeur de la lutte mais la mission qui m’est assignée est de protéger les autres et m’occuper de ma fragile progéniture. Alors, j’écris, je lis, je couds des masques, j’écris encore, je ris aux blagues des réseaux sociaux, je pleure et tremble devant les photos envoyées par mon filleul, infirmier en soins intensifs. J’extériorise ma peur, ma tristesse, ma révolte en dessinant et sculptant ce méchant Covid. Le voilà figé, linographé, reproduit sur du papier wc. Que ta destinée soit celle-là.

Je pourrais vendre ces petits papiers. Toutes les recettes iraient alors aux artistes et au personnel soignant.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s